La légende du trou de sainte-colombe

La légende du trou de sainte-colombe

Sous la falaise, la mer a creusé des grottes. La plus connue, où la marée haute se précipite avec un bruit terrible, est, au pied du Castel-Vendon, le trou de Sainte-Colombe, dont le nom est attaché à une légende racontée par Jean Fleury.

 

Autrefois vivait à Gréville une jeune fille d'une grande beauté qui semblait mépriser les garçons qui s'éprenaient d'elle. Parmi eux se trouvait un jeune et ardent abbé que, dans son innocence, elle ne soupçonnait pas, mais qui allait se montrer plus entreprenant que les autres.

 

Un jour, en effet, qu'elle venait chez lui pour lui emprunter des livres, incapable de dompter plus longuement ses coupables instincts, l'abbé fit à Colombe une cour si marquée que celle-ci, effrayée, s'enfuit dans une pièce abandonnée de la maison, où elle s'enferma. Mais elle vit bien que la barricade qu'elle avait confectionnée à la hâte ne pourrait la soustraire longtemps à la poursuite de son amoureux qui, déjà, attaquait violemment ce fragile moyen de défense.

 

La fenêtre était grillagée. Songeant à la fuite, elle distingua sur le plancher la marque d'une trappe. L'ouvrant, elle vit que celle-ci donnait sur un trou profond et obscur où descendait une échelle.
Hardiment, elle s'y engagea et s'aventura dans un souterrain qui la conduisit, après une longue marche, dans une caverne au bord de la grève.

 

Colombe rentra chez elle sans avoir éveillé les soupçons. Cependant, la conscience délicate de la pauvre fille ne pouvait arriver à retrouver la paix. Bourrelée de remords, pour racheter sa faute involontaire, elle alla se placer dans le four à pain de ses parents pendant qu'il était chaud, et s'y enferma.

 

Dans la maison, on s'inquiéta comme de juste de cette disparition inexplicable.

 

Quand après de nombreuses recherches, on ouvrit le lendemain la porte du four, ce fut une colombe d'une blancheur éclatante qui s'en échappa, prouvant que Dieu avait agréé le sacrifice héroïque.

 

Quant au prêtre satanique, il comprit qu'il était perdu et courut, comme Juda, se pendre dans son jardin.

 

A noter : notre église est dédiée à Sainte-Colombe. Sa statue se trouve à gauche de l'autel.

Patrimoine

Un village riche d'art et d'histoire

Le player flash est indisponible

Millet