Fibre optique : Avancement des travaux Canton de la Hague (Info CCH – Octobre 2016)

13 avril 2016.

Sur les 7 points de mutualisation du territoire, 6 sont officiellement réceptionnés à ce jour : les PM 1 (Auderville, Jobourg, Saint-Germain des Vaux), 2 (Omonville-La-Rogue, Digulleville, Omonville-La-Petite), 3 (Beaumont-Hague, Gréville-Hague, Eculleville Herqueville), 4 (Biville, Vauville), 5 (Branville-Hague, Sainte-Croix Hague, Tonneville) et 7 (Urville-Nacqueville).

Le PM 6 (Vasteville, Acqueville, Flottemanville-Hague) sera réceptionné le 14/10

L’ensemble des réceptions devra être achevé dans les prochains jours (source : maîtrise d’œuvre).

Ce réseau sera remis ensuite au délégataire Manche Fibre qui dispose d’un délai d’un mois pour le vérifier.

Les travaux de pré-raccordement puis la commercialisation pourront alors débuter mais MN n’est aujourd’hui pas en mesure de nous fournir de délai précis.

Le marché portant sur les pré-raccordements doit cependant être lancé dans un délai de 3 mois suite à la réception.

Afin de rattraper un peu le retard, MN travaille actuellement à ce que la remise en affermage du réseau se fasse de manière simultanée avec les pré-raccordements.

Indépendamment de cette phase de pré-raccordement, des travaux ultimes sont prévus afin de réaliser l’interconnexion des points de mutualisation au BUS et d’alimenter le nœud de raccordement optique de Beaumont auquel sont rattachés tous les PM. Cela ne présente pas de difficultés particulières étant donné que ces travaux consistent à de la pose de câbles dans des fourreaux existants.

L’entreprise Sogetrel déploiera ensuite plusieurs équipes (peut-être 10 binômes) sur le territoire pour pré-raccorder les habitations. Chaque équipe sera dédiée à un secteur géographique donné.

Le retard sur le planning serait principalement dû au fait que Manche Numérique a communiqué en début d’année sur les délais transmis par l’entreprise Sogetrel.

Or, de sérieuses difficultés sur l’intégration d’éléments dans les bases de données se sont faits jour. Des reprises de données ont été nécessaires (via une mise en demeure de l’entreprise par le maître d’ouvrage), faisant ainsi déraper le planning.

Ce n’est qu’une fois que l’ensemble des documents associés ont été correctement transmis et validés que la réception peut être prononcée.